Pour certains, septembre rime avec rentrée : reprise du rythme de travail classique, retour à l’école… Et pour d’autres, la transition est plus douce… Mais dans tous les cas, cette période constitue une forme de passage.

Faire des huiles essentielles nos compagnes de route nous offre à cette occasion, quelle que soit notre réalité, une certaine autonomie dans la réponse à nos besoins physiques et émotionnels, tant en prévention qu’en cas de symptômes. Inspirant, non? Vous avez souvent été tenté, mais vous pensez que leur utilisation est dangereuse ? Compliquée ? Alors suivez le guide, notamment pour cette rentrée !

 

Une huile essentielle, kesako ?

Il s’agit de l’essence volatile extraite de plantes aromatiques par la distillation. Toujours avoir en tête que c’est un concentré : on considère en effet en moyenne qu’ 1 goutte d’huile essentielle de qualité équivaut à la puissance thérapeutique d’une trentaine de tasses de tisane de la plante correspondante.
Nul besoin d’ajouter, donc, qu’un des nombreux avantages des huiles essentielles est qu’elles sont très économiques !

 

Comment choisir ses huiles essentielles… 

Parmi les critères importants à considérer :

  • le lieu de vie du végétal et le soin apporté à la récolte :  : pour que votre huile soit de qualité, vous devez toujours connaître le lieu où le végétal qui a permis de l’obtenir a poussé, et vous assurer qu’il s’agit bien de son milieu naturel d’origine. Car l’huile essentielle obtenue par la distillation de fleurs de lavande, par exemple, n’a pas du tout la même composition chimique si cette lavande pousse en Norvège, en Provence ou en Bulgarie, par exemple ! Par conséquent, si vous souhaitez utiliser des huiles essentielles, difficile de consommer 100% local… Enfin, récolter pour produire des huiles essentielles demande un savoir-faire ancestral : la période de l’année, l’heure, la maturité du végétal, l’attention qu’on lui consacre… Tant de facteurs qui influeront sur la qualité de l’huile obtenue.
  • le processus de production : expression à froid du zest pour les agrumes, qu’on appelle des essences ; distillation de certaines parties du végétal pour les huiles essentielles. Qu’on utilise la fleur, la feuille, l’écorce, la sève, la racine, distiller est un art, et la durée du processus, notamment, est majeure pour que la composition moléculaire de l’huile soit la plus optimale possible.

… Et comment prendre ses responsabilités de consom’acteurs ?

  • l’éthique et la transparence : prendre soin de nous avec des huiles produites souvent à l’autre bout du monde, sans qu’aucun soin ne soit porté aux récoltants et distillateurs, qui ne vivent généralement pas de cette activité saisonnière… Paradoxal n’est-ce pas ? C’est pourtant souvent le cas… Et cela joue sur la qualité ! Car un récoltant mal payé va logiquement essayer de déjouer le système : augmenter le volume de production en coupant les huiles, en raccourcissant les temps de distillation… Voici des pratiques courantes et compréhensibles… Alors que ce soit pour l’aspect humain, environnemental et qualitatif, renseignez-vous bien sur l’éthique de la marque choisie ! Posez des questions, soyez curieux : c’est votre droit et quel bonheur de prendre des décisions en connaissant ce que votre huile a vécu avant de l’utiliser !
  • la simplicité de la gamme et l’accompagnement : l’aromathérapie est un univers immense, riche et complexe, qui peut demander une certaine expertise… Démocratiser l’utilisation des huiles essentielles en toute sécurité me semble malgré tout possible si 3 critères sont respectés : la qualité thérapeutique des huiles ; une gamme simplifiée ; un accompagnement le temps de prendre ses marques et de se sentir à l’aise !

Simplicité et accompagnement autour des huiles essentielles

 

Label bio : nécessaire, ou pas forcément ? 

Si les labels bio internationaux existant ne garantissent pas la qualité moléculaire de l’huile, ils ne garantissent pas non plus du 100% bio !
La transparence via l’accès aux analyses faites sur votre huile est donc à mon sens aujourd’hui le seul moyen d’être sûr de consommer de l’huile 100% bio, qu’elle soit ou non labellisée !

 

3 modes d’utilisation des huiles essentielles :

  • la voie olfactive : Diffusez des huiles avec un diffuseur à ultra sons ! C’est doux, c’est agréable, et vous bénéficiez de leurs qualités thérapeutiques. En effet, cette utilisation est parfaite pour assainir votre environnement, pour prendre soin de vos émotions et de votre système respiratoire !
  • la voie cutanée : Diluez votre huile pour vous l’appliquer sur la peau ; vous lui permettez ainsi de passer dans le sang et d’aller visiter tout votre organisme en s’arrêtant là où il en a besoin. Magique n’est-ce pas ?! 1 goutte d’huile essentielle diluée dans une cuillère à café d’huile végétale de qualité… et hop ! On se masse l’endroit du corps qui a mal, ou bien la plante des pieds ou le dos si c’est un état fébrile diffus. Et pour les émotions, les poignets, le plexus solaire ou les chakras (si vous connaissez !) sont toujours des points d’application intéressants !
  • la voie interne : Si les essences d’agrumes peuvent aromatiser votre eau tout en douceur, toutes les autres huiles essentielles prises en interne sont réservées aux adolescents et aux adultes, et doivent toujours être diluées. La même règle s’applique ici : 1 goutte dans 1 cuillère à café d’huile végétale ou dans une gélule végétale… Mais rappelez-vous : hors pathologie particulière et protocole réalisé par un aromathérapeute, la prise en interne n’est jamais absolument nécessaire !

Et une règle importante : le peu est le mieux ! Une goutte à la fois suffit toujours ! En prévention, se limiter à une utilisation 1 à 2 fois par jour ; en cas d’apparition de symptômes, renouvelez la toutes les deux heures.

 3 modes d'utilisation

 

Quelles huiles essentielles pour la rentrée ?

 

Quelques précisions pour commencer :

  • La plupart des huiles proposées ci-dessous sont réservées aux enfants de plus de 6 ans, aux adolescents et aux adultes. Pour vos bambins, je vous conseille les synergies pédiatriques (roll-on avec bouchons blancs sur la photo ci-dessous).
  • Certaines huiles essentielles sont déconseillées pour certaines pathologies ou en cas de prise de certains autres traitements. Renseignez-vous si vous êtes concerné(e) !
  • Et bien sûr, aucune de ces propositions ne remplace un avis ou une prescription médical(e) : en cas de doute, consultez !

Mes huiles essentielles & synergies préférées pour accompagner cette période de transition :

Nettoyer l’organisme après l’été : le citron (1) pour toute la famille ! 

Booster l’immunité : la synergie OnGuard (2) pour les ados et les adultes ; l’arbre à thé (3) ou la synergie Stronger (4) pour les enfants

Prévenir les rhumes : la synergie Air (5) pour les ados et les adultes ; l’eucalyptus radié (6) pour les enfants

Accompagner les transitions : la synergie Balance (7), ou la synergie Steady (8) pour les enfants

Dissiper les appréhensions : la synergie Peace (9)  pour les ados et les adultes ; Tamer (10) pour les enfants

Se donner du courage : la synergie Motivate (11) pour les ados et les adultes ; Brave (12) pour les enfants

Tenir les poux à distance… ou s’en débarrasser : la lavande fine (prévention) (13) ; l’arbre à thé (traitement) (3)

Reprendre le sport et préparer ou soulager les muscles ? la synergie Deep Blue (14) pour les ados et les adultes ; la synergie Rescuer (15) pour les enfants

Soutenir la concentration : le Citron (1) ou la synergie InTune (16) pour les ados et les adultes ; la synergie Thinker (17) pour les enfants

Accompagner le sommeil : la Lavande (13) ou la synergie Serenity (18), la synergie Calmer (19) pour les enfants

Continuer à prendre soin de sa peau : La lavande (13) et/ou l’encens (20) pour toute la famille !

(*) Une synergie est un assemblage de plusieurs huiles essentielles simples. Les synergies évoquées dans cet article sont créés par le laboratoire de recherches de la marque doTERRA.

 Les huiles essentielles pour la rentrée

Leurs huiles préférées pour la rentrée ?!

” Je choisis Motivate sans hésitation, pour son odeur mais aussi pour se motiver en cette période de transition ! ” 

Alison

” Le Néroli, pour prolonger l’odeur des vacances et trouver apaisement et détente en cette période, source de stress. ”

Stéphanie

” Whisper a été pour moi un coup de cœur ! Chaleureuse, envoûtante, idéale pour renouer avec sa part féminine en cette période de l’année ! “

Bénédicte

” Pour la rentrée, j’aime diffuser Citron, Menthe & Romarin pour « se remettre dans le bain » ! “

Valérie

” J’aime beaucoup la synergie InTune pour son parfum : cette synergie me permet de rester focus, concentrée et efficace. ” 

Anne-Cécile

L’hélichryse ! C’est mon écran total naturel et respectueux de la planète quand je vais surfer l’été… et elle m’accompagne ainsi jusqu’à fin septembre ! ” 

Véronique

” Gagnez en autonomie & en responsabilité dans le soin de vous-même ! “

Pour profiter d’un temps de conseils personnalisés de 30 min offert, prenez rendez-vous par mail.

Pour visiter ma boutique en ligne.

En résumé, 2 possibilités : acheter les produits au prix public ou bénéficier d’une remise de 25% pour un an en devenant membre, sans aucun engagement.

Contactez-moi pour trouver la formule la plus adaptée à votre situation !

quis ut Aliquam ut sed nec